résolveur de liens OpenURL [3] statistiques [2]

Que peuvent nous apporter les statistiques pour améliorer l’utilisabilité ?

La vitesse de chargement d’une page du résolveur varie entre 2 et 3 secondes dans la grande majorité des cas mais parfois ce temps peut aller jusqu’à 10 secondes voir plus. Dans sa version actuellement en production, chaque page fait appel à plusieurs serveurs (les données en provenance de Serials Solutions ; les fichiers javascript, css, images depuis jquerytools.org et dropbox ; le widget d’assistance depuis uservoice.com ; les fontes complémentaires et le script Analytics depuis les serveurs de Google ; des données bibliométriques depuis altmetric.com). Il faudra veillez à ne pas augmenter exagérément les appels à des services tierces et les placer judicieusement pour ne pas attendre que chacun ai donné sa réponse.

Nous pouvons aussi analyser, au travers du suivi d’évènements, les liens suivis depuis l’interface.

Evènements Google Analytics (plus de 1%)

article 46,54 %
googe scholar 14,36 %
revue 14,35 %
imprimé 10,27 %
doi 8,80 %
base de donnée 4,18 %

Le taux d’utilisation du rebond sur Google Scholar est significatif (14%), il s’agit d’un service qui semble bien utilisé lorsque le résolveur ne propose pas d’accès au texte intégral. A l’inverse les taux relativement élevés de clics sur les liens « revue » (14%) et « base de donnée » (4%) peuvent révéler un problème d’ergonomie de l’interface. Même si la présence du texte intégral n’est pas systématiquement signalée au niveau article, mauvaise définition de certaines cibles, les usagers semblent utiliser trop systématiquement les liens vers les revues ou les plateformes. Les noms de celles-ci sont-ils plus attirants pour le chercheur que la promesse d’obtenir son article via le lien « texte intégral » ?

Enfin, bien que l’interface du résolveur s’adapte aux différentes taille d’écran des terminaux (RWD), il semble que la recherche documentaire ne se fasse que marginalement sur des tablettes et des téléphones puisque cela représente à peine plus de 0,5% du total des visites.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *