résolveur de liens OpenURL [3] statistiques [1]

Deux outils de récupération des statistiques d’usages sont utilisés sur le résolveur de liens Aix Marseille Université. L’un est intégré au service 360 de Serials Solutions, il permet plus particulièrement d’analyser le trafic correspondant aux différentes sources et cibles. Le second, Google Analytics, est davantage orienté vers l’analyse des comportements sur l’interface.

Sources 360Link (plus de 1%) :

google 23,9%
www.isinet.com:WoK:UA 20,1%
CAS:CAPLUS 9,1%
www.isinet.com:WoK:WOS 8,4%
EBSCO:PsycINFO 7,6%
EBSCO:PASCAL 6,8%
EBSCO:MEDLINE 5,7%
EBSCO:FRANCIS 3,0%
PubMed:LinkOut 2,9%
EBSCO:Business Source Complete 1,9%
Elsevier:SD 1,7%
wiley.com:OnlineLibrary 1,0%

Google et PubMed sont les seuls à afficher la disponibilité réelle dès la page de résultats. Pour les autres sources, l’usager dispose d’un lien lui permettant d’interroger la disponibilité.

Pour les cibles les données sont plus complexes à exploiter car la quantité de données est importante mais aussi parce qu’elles sont agrégées dans l’outil 360 avec les recherches de type « répertoire des revues disponibles ». On retrouve évidement les poids lourds en tête de liste :

Fournisseurs cibles 360Link et 360EJPortal (top 5) :

Elsevier
Wiley-Blackwell
Springer-Verlag
EBSCOhost
Directory of Open Access Journals

Pour comparer, une référence recherchée sur cinq aboutit sur la plateforme ScienceDirect.

Revues cibles 360Link et 360EJPortal (top 15) :

Angewandte Chemie (International ed.)
The Lancet (British edition)
Encéphale
La revue de medecine interne
Archives de pédiatrie : organe officiel de la Société française de pédiatrie
Revue neurologique
Physical review letters
Tetrahedron letters
Physical review. B, Condensed matter and materials physics
Intensive care medicine
Critical care medicine
Chemistry : a European journal
PloS one
Chemical communications (Cambridge, England)
Journal of the American Chemical Society
American journal of physical anthropology

A titre de comparaison, la revue Angewandte Chemie, qui arrive en tête des consultations, totalise sur une année le nombre moyen de références recherchées sur une journée.

Google Analytics permet de consulter toutes les pages accédées sur l’interface du résolveur. Il serait alors possible d’analyser finement, non seulement les références accédées mais aussi l’ensemble des références recherchées, y compris celles non accédées (indisponibles dans les abonnements AMU).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *